I. ANKARA

Historique
Ankara anciennement appelée Angora et Ancyre pendant l’Antiquité, capitale actuelle de la Turquie et la deuxième plus grande ville du pays, après Istanbul. Elle est située en Région de l’Anatolie centrale. Peuplée d’environ 5 150 072 millions d’habitants (2014). Ankara a tout à la fois des aspects modernes et anciens, avec d’une part le quartier Ulus, le plus intéressant, correspondant à l’ancienne ville : vestiges romains, citadelle bien conservée, ruelles escarpées. À proximité, le Musée des civilisations anatoliennes abrite la plus vaste collection hittite du pays.
Ankara possède aussi un intéressant musée industriel (Cengelhan M. Rahmi Koc Museum) en face de la Citadelle et abrite le grand mausolée d’Attaturk (Anıtkabir).

Mode de Turcs
Ankara devient rapidement une plate-forme internationale de premier plan dans l’industrie de la mode. Une partie de la raison est sa position unique, qui lui permet d’utiliser l’influence des grandes cultures d’Europe, d’Asie et d’Afrique pour lier ses styles uniques pour créer de nouveaux vêtements.
Les créateurs turcs promettent d’être à la pointe des textiles, des imprimés ou des motifs, de la complexité et de la richesse culturelle d’une manière inégalée dans le monde de la mode. Plusieurs créateurs turcs ont lancé leurs marques dans les grands magasins internationaux les plus connus. Les participants du monde entier pourront rencontrer des créateurs turcs et découvrir leurs collections en personne, et aussi profiter des événements en marge des défilés.
La Turquie, qui s’étend du Sud-Est de l’Europe jusqu’à la péninsule anatolienne en Asie occidentale, possède une riche histoire dans la fabrication du textile qui remonte à l’Empire Ottoman. Aujourd’hui, la Turquie est l’un des plus importants fabricants de vêtements et de textile au monde. Avec ses produits de qualité et axés sur la mode, la Turquie a augmenté sa part sur les marchés principaux, notamment en Europe. Le pays bénéficie d’une position stratégique en tant que passerelle vers les marchés européens et il est actuellement le septième plus important exportateur de vêtements au monde. La mode d’Ankara a pour objectif de réunir l’univers de la mode et de soutenir le succès continu des industries du textile et du prêt-à-porter de la Turquie et de celle de l’Afrique.

Brève histoire d’Ankara
Ankara a des origines très anciennes, elle fut hittite, puis fut dominée par diverses cultures : Phrygiens, Perses, Grecs, Galates et Romains. La ville fut assez prospère sous les byzantins, malgré les invasions des Sassanides et des Arabes du VIIe siècle.
Les Turcs occupèrent Ankara dès 1073, avant que ne s’y succèdent les Byzantins et les Croisés, puis les Turcs ottomans administrent la ville à partir de 1354. Importante ville sous l’empire ottoman, Atatürk, fondateur de la République de Turquie et son premier président, la choisit comme le centre de la lutte nationale et elle devient capitale de la Turquie en octobre 1923. Il y repose dans un grand mausolée (Anıtkabir), à voir. Depuis, Ankara a été fortement urbanisée.

II. MODE AFRICAINE

La mode concerne non seulement le vêtement, mais aussi les accessoires, le maquillage, le parfum et même les modifications corporelles.
Parler de la mode africaine est plus qu’un sourire. Cependant, il existe depuis plusieurs années. Non seulement elle s’est organisée dans de nombreuses « semaines de la mode » sur le continent africain, mais de grands couturiers occidentaux lui font les yeux doux et l’intègrent dans leurs collections comme ceux d’Ankara. Les tissus africains ont attiré beaucoup d’attention. Au cours des cinq dernières années, l’Afrique a été mentionnée dans les défilés de mode les plus prestigieux d’Europe et d’Amérique du Nord. Malgré tout, ce concept est toujours controversé. La grande créatrice Tina Lobondi a demandé : « pourquoi utiliser le terme de ‘mode africaine’ alors qu’on ne parle jamais de ‘mode européenne’ ».

Depuis quand parle-t-on de la mode africaine ?
Dès 1950, certains créateurs évoquent l’Afrique et utilisent des pagnes. Mais ce n’est qu’en 1990 que les journalistes ont commencé à accepter la créativité noire. En 1998, dans le désert de Tijidit, au Niger, le premier festival international de la mode africaine (FIMA) a eu lieu. C’est l’œuvre du créateur de mode nigérian Alphadi. Le festival a pour ambition de devenir un événement culturel et économique de statut international, axé sur la mode africaine et occidentale. La présence d’Yves Saint-Laurent, Kenzo et Jean-Paul Gautier ont démontré l’importance de cette fête de la mode mondiale.
Malgré tout, la mode africaine est encore souvent négligée. Les Africains eux-mêmes n’achètent pas de produits africains. Ceux qui vivent à l’étranger refusent de porter le travail de créateurs qu’ils disent inconnu.

Une mode qui mute
Sur le plan international, la mode africaine est de plus en plus influencée par l’Europe. Abandonnant le tissu coloré traditionnel, il se combine avec d’autres matériaux et adopte une méthode de coupe plus classique.
Le créateur sud-africain David Tlale a déclaré :  » Nous ne pouvons pas rester coincés dans le passé… Le monde a évolué, les tendances ont évolué ! » Ses collections de prêts-à-porter proposent des coupes simples, des minijupes aux très longues robes, sans tradition Il s’agit de procéder résolument à des licenciements modernes pour répondre aux besoins des clients clés (femmes professionnelles) la culture urbaine reconnue par de nombreux jeunes est largement influencée par la soi-disant « black attitude ».
Aujourd’hui, les collections de la nouvelle génération des créateurs africains sont partout : rues, boutiques, défilés de mode, le continent africain et le reste du monde. Cependant, si la terre doit être conquise, la mode africaine doit encore subir un autre changement. Qui a dit la mode africaine, qui a dit la mode estivale, car elle est conçue d’après le climat de l’Afrique. Elle doit encore envisager la saison nordique pour trouver de nouveaux acheteurs.

La mode réunie tous les continents par sa diversité et son côté glamour alors de plus en plus Ankara est séduite par le style africain et présent de plus en plus les modèles africains à son public qui l’apprécie bien par son originalité et son style ancestral différent de la leur. Avec de nombreux défiler organiser du côté d’Ankara pour montre le savoir-faire des stylistes africains au public d’Ankara.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon
      Coupon non disponible
      dwax Réduction de 0,00 Frais de ports gratuit