De son vrai nom Adama Amanda N’diaye, la créatrice de mode d’origine Sénégalaise, surnommée Adama Paris, est celle qui a eu l’initiative de la « Black Fashion Week ». Ce rendez-vous incontournable, rassemble des créateurs de mode de différentes nationalités, pour mettre à l’honneur la culture noire, et ce, depuis maintenant plusieurs années.
Si l’événement est récent, le concept à l’origine, lui, ne date pas d’hier. En effet, il n’y a pas si longtemps, Adama Paris initiait pour la première fois la « Dakar Fashion Week», un podium qui jusqu’à aujourd’hui continue d’accueillir stylistes et mannequins Africains. Un véritable succès en somme. Et cela n’a été possible que grâce à la persévérance et au travail acharné de sa créatrice, appuyée par de grands noms, ce qui n’a fait que donner encore plus d’écho au concept.
Ainsi, c’est dans l’idée d’apporter encore plus de diversité et ouvrir de nouveaux horizons à cette idée, qu’est née la Black Fashion Week, dont la première édition se tint à Prague en République Tchèque, courant novembre 2011. Jamais statique, la Black Fashion Week change chaque année de site : Montréal, Bahia, Bratislava, et même Paris…

Black Fashion Week

Les motivations
Selon les propos de la promotrice, Adama Paris, la Black Fashion Week aurait vu le jour afin de mettre en avant de la scène, ces créateurs Africains et mannequins noires, qui clairement manquent d’occasion pour se faire voir et se faire entendre à l’international.
Les faits sont criants, les habituelles Fashion Week officielles manquent d’ouverture et de représentativité par rapport à certaines classes. Pour appeler les choses par leur nom, il faut dire que la culture noire, la mode Africaine, manque étonnamment de visibilité. Surtout quand on sait à quel point cette culture influence tout l’univers de la mode. Et pourtant, combien de créateurs Africains ont-ils l’occasion de présenter leurs œuvres en Europe ?
La Black Fashion Week se veut une vitrine de la culture noire, ouverte à tous, sans aucune distinction. Un rendez-vous de la mode, à la sauce Africaine.

Black Fashion Week - laboutiqueduwax.fr

Black Fashion Week et communautarisme
Comme toute chose sur terre, le projet de ce festival mettant à l’honneur la culture Africaine n’a pas contenté tout le monde. Il y avait, et il y a toujours, des détracteurs qui voient en cet événement une ode au communautarisme noir et un soupçon de racisme. Et ce, surtout dans l’hexagone. Alors qu’en vrai le sens de cette expression est tout autre.
Le terme « Black » dans son contexte fait plus référence à un mouvement, qu’à une race. Pour preuve, le podium de cette célébration qu’est la Black Fashion Week n’a jamais été monopolisé par des mannequins ou des designers noirs. Au contraire, le principe même de l’événement est de rassembler des acteurs provenant de nationalités diverses et variées afin de célébrer ensemble la culture noire.
Il y a un fait que beaucoup semblent ignorer, c’est que l’univers de la mode est carrément monopolisé par des acteurs caucasiens. Alors serait-ce un crime que de vouloir, par cette occasion, mettre les projecteurs sur des créateurs et des mannequins issus de « minorités ethniques », et essayer de redonner sa place à la mode Africaine, qu’elle soit plus que juste une source d’inspiration, mais un véritable acteur de poids dans le milieu.
Fort heureusement, ces critiques n’ont pas pu stopper le train « Black », qui était déjà en marche. Pour la première édition du Black Fashion Week à Paris par exemple, c’est grâce au soutien d’entrepreneurs Africains, des partenaires motivés, que les questions techniques comme le financement, la recherche de lieu pour accueillir l’événement furent vite réglées, pour permettre la tenue effective du festival.

Adama Paris

Quel héritage ?
Vous vous doutez bien qu’un événement de cette ampleur n’est pas sans répercussions. Déjà pour son instigatrice Adama Paris, c’est un rêve qui devient réalité. Le simple fait de pouvoir admirer tous ces talents Africains et d’ailleurs s’exprimer et se découvrir pour redonner sa place à la culture noire dans le monde de la mode, en dehors de l’Afrique. C’est ça la Black Fashion Week, un lieu de partage, un rendez-vous du donner et du recevoir pour l’amour de la mode. Où des créateurs ont la chance de faire encore plus de lumière sur leurs créations et ou bien des mannequins ont trouvé l’opportunité de signer dans de grandes agences. En l’espace de seulement deux ou trois jours, ce sont des vies entières qui sont chamboulées.
Pour la Sénégalaise Adama N’Diaye, ce festival doit également être une occasion pour la jeunesse, d’apprendre la valeur même du travail et de la persévérance, notamment à travers l’exemple de son propre parcours et du chemin qui a mené jusqu’à l’effectivité de ce projet. Un chemin jalonné d’épreuves et de difficultés bien-sûr, mais dont l’abnégation et le travail acharné ont su venir à bout. Elle espère pouvoir, par l’occasion, créer des vocations, lancer des carrières et transmettre des valeurs sûres aux jeunes générations.

Adama Paris

Adama Paris, promotrice de l’entrepreneuriat des femmes Africaines
Plus particulièrement, le message d’Adama Paris s’adresse aux femmes, qui doivent réellement prendre conscience de l’impact qu’elles peuvent avoir sur les événements de leurs vies. Ces femmes doivent apprendre à rêver plus, à envisager de plus grandes choses, et à les réaliser. Car toutes les grandes réalisations partent toujours d’un rêve. Un rêve qui devient une idée, une idée qui se traduit en objectifs, des objectifs qui se concrétisent. Et un jour, on se lève, et on se rend compte que son rêve est devenu réalité. Mais tout cela n’est possible qu’en passant par le travail acharné, les échecs, les hauts et les bas, la constance, mais surtout la construction d’une confiance inébranlable. Savoir bien s’entourer est aussi très important pour pouvoir évoluer correctement. Entourez-vous de gens qui vous tirent vers le haut !

Black Fashion Week - laboutiqueduwax.fr


Les femmes Africaines, belles, fières, battantes-nées, naissent et grandissent dans des milieux où elles doivent apprendre très vite à faire face aux réalités de la vie. Prendre soin d’une famille, veiller au bien-être de tous, et ce quelles que soient les conditions, c’est le combat quotidien d’une typique femme Africaine. Sinon qui d’autre peut à la fois jouer le rôle d’une mère, d’une épouse et d’une chef d’entreprise. Elles sont le centre même de la société, le cœur qui la fait battre et perdurer, même si on a tendance à l’oublier. C’est pourquoi tout comme elle l’a fait pour Black Fashion Week, Adama Paris souhaite rehausser l’estime de la femme noire. Cette femme noire qui représente à ses yeux, une véritable héroïne, un modèle d’intégrité et une véritable source d’inspiration.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
      Calculate Shipping
      Apply Coupon
      Available Coupons
      wax5 Get 5% off Réduction 5%
      Unavailable Coupons
      dwax Get 0,00 off Frais de ports gratuit