Peut-on vraiment parler de mode Africaine ?


Eh bien la réponse est oui ! Personne ne peut nier l’existence de cette « mode Africaine », qui depuis longtemps n’a cessé d’inspirer des créateurs et d’impacter le monde de la mode. La mode Africaine existe bel et bien, et elle resplendit dans toute sa pluralité, son originalité et ses créations. Et depuis une bonne dizaine d’années maintenant sont organisées des Fashion Week à l’Africaine qui mettent à l’honneur cette fameuse mode. De nombreux créateurs de talents et mannequins de renommée y participent années après années. C’est le cas du Dakar Fashion Week, organisé par la créatrice de mode Adama Paris au Sénégal.

Un véritable rendez-vous culturel pour célébrer la diversité, cette diversité même qui en fait ne fait que renforcer encore plus l’unicité de cette culture noire.
Pour l’histoire, c’est en 1998, que fut organisé au Niger, le tout premier Festival International de la Mode Africaine (FIMA). Une occasion donnée par le créateur de mode nigérien Alphadi, soutenu par de grands noms tels qu’Yves Saint-Laurent, Kenzo ou encore Jean-Paul Gautier, de placer sous les projecteurs toutes ces merveilleuses créations d’origine Africaines. Une première pour la mode Africaine d’avoir un écho à l’international et un podium pour se dévoiler.

Qu’est-ce que la mode Africaine ?


Tout d’abord, il faut souligner que le terme de « mode Africaine » n’exprime pas réellement la réalité. On devrait plutôt parler de « modes Africaines ». Et pour cause, la mode Africaine dans son ensemble s’inspire de la tradition, des us et des coutumes des divers peuples et ethnies qui peuplent l’Afrique. La mode Africaine, se crée et se développe autour de cette diversité. Chaque accessoire, chaque tissu, chaque vêtement porte un message, c’est la symbolique d’un langage, d’un mode vie, d’une histoire.


La mode Africaine est ce qu’on peut qualifier comme étant l’essence même de toutes les merveilles de l’Afrique. Dans tous les recoins du continent, cette mode Africaine a sans aucun doute fait le bonheur de nombre de personnes, un bonheur qui se renouvelle et se perpétue à travers les âges. Vous devez savoir que la mode Africaine a été un biais par lequel des figures d’autorité sont passés afin de partager leurs idéologies. La mode d’Afrique est riche et pleine de sagesse et d’humilité. Elle est intemporelle, unique et rassemble un assortiment de valeurs, pour donner réellement son caractère sacré à l’existence humaine.


Quelle meilleure preuve de confiance et d’affirmation de ses origines ainsi que de ses valeurs, que de voir des grands hommes d’État, des leaders, des meneurs d’hommes incontestés s’afficher fièrement dans leurs apparats de tissu pagne, fait main par des couturiers africains, au détriment de ces costumes-cravates à l’occidentale qui sont presque devenus une norme en termes de bienséance et de style vestimentaire à partir d’un certain niveau de responsabilité. Telle une affiche publicitaire ou une pancarte, la mode africaine est telle une effigie à l’image de l’Afrique. Elle est un composé d’art, de ressenti, de vécu et un modèle d’inspiration pour la création.

L’évolution de la mode Africaine


« Ceux qui perdurent le plus longtemps sont ceux qui s’adaptent ». Si cela est vrai pour les hommes, c’est aussi vrai pour la mode, puisque ce sont ces mêmes hommes qui la font. Ainsi, chaque jour un peu plus, la mode Africaine s’incruste sur la scène internationale. C’est bien une première, car la mode africaine a difficilement porté plus loin que les limites du continent. Cependant, grâce à des créateurs engagés et à des figures de poids, la mode Africaine s’exporte sur des podiums internationaux, elle évolue, elle s’adapte. On arrive même à un mariage avec les cultures occidentales, pour créer quelque chose d’encore plus épique.

C’est l’aube du changement et des nouvelles expériences. Pourquoi ne pas intégrer aux traditionnelles étoffes colorées, des matériaux venus d’ailleurs, afin de donner une touche de sophistication, de modernisation, bref un nouveau visage à la coutumière apparence qu’on a l’habitude de voir de la mode Africaine.


Des créateurs Africains suivent la tendance et proposent maintenant des collections de prêt-à-porter avec des coupes simples, que ce soit des minijupes ou des robes longues, le tout sans motifs traditionnels. Car en effet il faut proposer au public quelque chose répond à ses préoccupations. C’est la raison de l’adoption de coupes évoluées afin de répondre aux besoins de la clientèle.


Alors vous l’aurez constaté, cette nouvelle version de la mode Africaine, qui veut progressiste et innovatrice, a déjà conquis les cœurs et couvre aujourd’hui les collections de la nouvelle génération de créateurs africains. Leurs œuvres sont omniprésentes dans la rue, dans les magasins, dans des défilés de mode, en Afrique et partout ailleurs. La prochaine étape, serait d’intégrer d’orienter les créations afin qu’elles puissent s’accorder au climat d’Afrique, pour pouvoir couvrir encore plus de peuples et répondre à des besoins spécifiques.

Quel avenir pour cette mode ?


Si elle est poussée dans le bon sens, la mode peut contribuer considérablement à un développement durable de l’économie des pays Africains. Cette industrie a toutes les potentialités pour créer des emplois, notamment dans le textile, la confection, la bijouterie et la maroquinerie. C’est bien la raison pour laquelle les créateurs de mode s’efforcent à essayer de changer les mentalités, en peaufinant encore plus leurs créations de façon à ce qu’elles puissent répondre aux besoins de la vie urbaine. Et cela n’en sera que plus vite fait, pour autant qu’ils réussissent à trouver des sources de financements durables. Car c’est à ce jour le plus gros des défis qu’ils doivent relever.

Il y a toujours un problème de valorisation et d’affirmation des œuvres de la mode Africaine, par les Africains eux-mêmes. Que ce soit ceux de la diaspora ou les résidents du continent, beaucoup, pour des raisons diverses, manquent d’entrain à faire valoir ce qui devrait s’apparenter à leur propre culture, un symbole palpable de leur histoire. La mode, au-delà de sa dimension artistique, a besoin forcément d’être financée par les achats et les commandes des consommateurs. Et c’est là que ça coince avec la mode en Afrique, on en fiat des éloges et tout, mais on en achète peu ou même pas.

Cela fait des années maintenant que cette industrie peine à décoller. Mais c’est un défi pour lequel chaque jour des personnes luttent d’arrache-pied. Les stylistes africains finiront alors surement par démontrer qu’en Afrique aussi la création peut être rentable.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon
      Coupon disponible
      wax5 Réduction de 5% Réduction 5%
      Coupon non disponible
      dwax Réduction de 0,00 Frais de ports gratuit